A place to Bury Strangers – Le groupe New-Yorkais qui déménage !

Ceux qui sont de la génération 1980 – 1990 ont surement connu le groupe de rock new-yorkais A place to Bury Strangers. Né à Brooklyn, le groupe a fait une entrée fulgurante aux États-Unis en 2003. La naissance du groupe ainsi que le succès de ce groupe ont marqué les esprits et même, ceux qui ne sont pas très amateurs de rock. Les plus passionnés criaient et continuent à crier APTBS, les initiales du groue. Leur musique est plus axée sur le mur de son, le rock psychédélique et le shoegazing. Actuellement, le groupe est composé d’un lead vocal, Olivier Ackermann qui joues également de la guitare, d’un batteur nommé Robi Gonzalez et d’un bassiste Dion Lunadon.

La naissance du groupe

Le groupe A place to Bury Strangers  est aussi connu sous le nom de « groupe le plus bruyant de New York ».  À cette époque, le groupe est composé de Jason Weilmeister à la batterie, de Jonathan Smith à la basse et d’Olivier Ackermann qui se sont déjà connu avant la fondation du groupe. Olivier Ackermann est aussi connu dans la fabrication d’instruments musicaux. En effet, ce grand monsieur ne fait pas uniquement de la musique, mais fabrique également des pédales d’effets. Ses produits sous la marque Death By Audio sont très connus dans le domaine musical. Poussé par cette passion de la musique, Olivier Ackermann prend l’initiative de créer le groupe en 2003. Issu du groupe de shoegazing Skywave, il fonde le groupe APTBS et le dirige vers les sommets.

Le succès du groupe : tournées et albums s’enchainent

Au fil des années, le groupe gravit petit à petit les échelons. À Brooklyn, les plus grands passionnés de rock suivent de près ce groupe. Le tournage avec Nine Inch Nails pour le Lights in the Sky Tour met A place to Bury Strangers sous les projecteurs des États-Unis. Le groupe fait sa première grande tournée dans le territoire américain en 2008. Cette même année, son succès traverse les frontières américaines et APTBS poursuit sa tournée en Europe. Olivier Ackermann, Robi Gonzalez et Dion Lunadon font cette tournée avec d’autres groupes comme MGMT, Shellac et the Dandy Warhols. Cette tournée fut une réussite complète et conduit à la signature chez Mute Records pour A place to Bury Strangers en 2009. C’est avec ce grand label anglais que le groupe sort son second album titré Exploding Head. En 2010, le bassiste Jonathan Smith quitte le groupe et est remplacé par Dion Lunadon. Le troisième album Worship sort en 2012, mais pour ceci, le groupe APTBS collabore avec le label Deal Oceans. Leur collaboration avec cette dernière continue sur plusieurs années et sort le quatrième album Transfixiation en 2015. C’est sur cet album que le groupe prend un tournant avec l’arrivée du batteur Robi Gonzalez. En effet, Jason Weilmeister quitte le groupe en 2012 et laisse la place à Robi Gonzalez. Pour cet album Transfixiation, le nouveau trio voyage beaucoup et certains titres sont même enregistrés en Norvège avec la participation active d’Emil Nikolaisen, membre du groupe Serena Maneesh. Au début de l’année 2015, le groupe voyage beaucoup pour sa tournée aux États-Unis et en Europe. En quelques mois seulement, APTBS est overbooké et fait plus de 50 représentations.

La discographie de APTBS

Pour ce qui est de la production musicale, ce groupe n’a jamais cessé d’évoluer. En 2007, APTBS sort son premier album intitulé A place to Bury Strangers avec Killer Pimp, Important Records et Rocket Girl. La sortie du single I Know I’ll See You en 2008 fut également un grand succès. En 2009, il y a la sortie du single Keep Slipping Away suivi de l’album Exploding Head. 3 ans plus tard, l’album Worship est présenté au grand public. Le quatrième album Transfixiation du groupe est sorti en 2015.

Publicités