Quelles ont été les addictions des artistes ?

On est toujours amené à penser que pour les stars c’est toujours la belle vie. En effet, ils ont tous : l’argent, la beauté, de nombreux (ses) et beaux ou belles prétendant(e)s que le choix leur revient, etc. Mais est-ce vraiment le cas ? La réponse est non : la vie ne se résume pas à tout cela et sachez également que le fait d’être célèbre crée aussi des problèmes. Comme le dit un célèbre adage : « A Chacun son problème ».

Cela se confirme par les nombreuses addictions qui touchent les stars depuis quelques années déjà. Voici les plus fréquentes et les plus graves d’entre elles, qui ont entrainé et continuent d’entrainer des conséquences plutôt néfastes chez les artistes.

La drogue

C’est l’addiction la plus rencontrée chez les célébrités. Certaines ont déjà été emportées par cette dépendance à la drogue, d’autres combattent encore pour ne pas y laisser leur peau. Nombreuses sont les substances faucheuses et qui causent la mort de nombreux stars : la cocaïne, la sur-médicamentation, etc. Cependant, la plus nocive est, sans nul doute, l’héroïne puisque la dépendance est plutôt immédiate et irréversible. Parmi les célèbres artistes qui ont déjà succombés à cette addiction, on peut citer : le roi du rock, Elvis Presley, décédé suite à une surdose de médicaments (morphine, valium, codéine et pethidine) qui a entrainé une arythmie cardiaque le 16 Août 1977 ; Michael Jackson, qui s’est éteint à cause d’une accidentelle overdose médicamenteuse.

Sa famille a été en justice pour cette raison et son médecin a été emprisonné. Quoi qu’il en soit, le King de la pop était connu pour sa dépendance aux antidépresseurs et médicaments. A part eux, il y a également l’impressionnante Whitney Houston qui nous a quittés le 11 février 2012. Il a été déclaré qu’elle a été morte par noyade. Pourtant, d’énormes quantités de mélanges de drogues et de cocaïne ont été révélées lors de l’autopsie. Quant à certaines vedettes, comme Lindsay Lohan, Demi Lovato, Miley Cyrus, Justin Bieber, Rihanna… Ils tentent encore actuellement de se déchaîner de l’emprise de la drogue. Charlie Sheen est devenu même un habitué d’une cure de désintoxication. Tout cela nous mène à se demander : Mais qu’est-ce qui pousse les artistes à se droguer ? D’abord, la drogue dispose de certaines propriétés qui procurent une sensation de bien-être, de détente, d’excitation, d’éveil, … Ensuite, avec la pression des paparazzis, la course à la célébrité et l’argent, pas étonnant qu’ils soient dépressifs. La plupart d’entre eux choisissent donc de se droguer pour trouver la paix et le bonheur. Enfin, pour certains artistes, la drogue stimule l’inspiration. Ils en deviennent dépendants sans le savoir vraiment qu’un peu plus tard. Ils entrent dans un centre de désintoxication, en sortant, ils essaient de combattre mais malheureusement, au final, ils cèdent de nouveau à la tentation car c’est plus fort qu’eux et meurt peu de temps après.

L’alcool

C’est également une drogue mais on l’a mis à part car il a sa particularité : il ne devient addictif qu’après un certain temps. En effet, concernant l’alcool, il y a deux sortes d’addiction : l’addiction psychique et l’addiction du corps. Dans le premier cas, il est encore facile de se défaire de l’enfer de l’addiction car là, l’alcool est encore un objet de plaisir : plaisir intérieur de la personne, plaisir de groupe, sensation de bien-être car il permet d’oublier les petits soucis, etc.

Par contre, dans le second cas, c’est plus difficile et c’est ce qui tue le plus les stars. A ce stade, l’alcool perd son rôle de médicament et devient vraiment addictif. Le principal problème c’est que l’alcool ne permet qu’oublier un peu les difficultés, il ne les résout pas.

Par conséquent, la personne va prendre l’habitude de boire chaque fois qu’il est confronté à un problème. Jim Morrison et Amy Winehouse n’ont pas pu résister à leur dépendance à l’alcool et ont succombé. Par contre, d’autres stars, tels qu’Elton John et Demi Lovato se battent encore actuellement pour éviter cela.

Les jeux au casino et les jeux d’argent

Les célébrités disposent d’importantes fortunes, voire même colossales. Ils peuvent, de ce fait, jouer autant qu’ils veulent qu’il ne soit pas étonnant qu’ils deviennent accros aux jeux. Parmi les stars passionnées de jeux et de pari figurent 50 cent. Il est accro au pari et a déjà gagné a peu près 500 000 $ en pariant sur un match de football américain entre New York Gants et San Francisco.

Ben Affleck, Charlie Sheen de « Mon oncle Charlie », Pamela Anderson, Matt Damon et Tobey Maguire, acteur principal du fameux Spider Man, figurent également sur la liste. Ils sont fanatiques de blackjack et de poker.

Le sexe

Si certaines vedettes sont attirées par l’argent, le succès, les drogues et les jeux, d’autres ont un problème plus particulier : le sexe. Ils sont obsédés de sexe. Ils se foutent même qu’ils soient mariés. Ainsi, certains d’entre eux ont déjà perdu leur partenaire car ils ont été incapables de se contenter d’une seule personne.

C’est par exemple le cas d’Eric Benet, David Duchovny. Connus également pour leur envie incontrôlable de faire l’amour : Lindsay Lohan, Tiger Wooods et Charlie Sheen.

La chirurgie esthétique

Quand on est une star, on se doit de soigner son image. En effet, avec le temps, le monde des people ne fait pas de concession et les célébrités ont bien conscience de cela. Donc, pour donner l’illusion, ils font recours à la chirurgie esthétique.

Cette addiction touche surtout les femmes célèbres. Si pour certaines d’entre elles, comme Emmanuelle Béart, le résultat a été plutôt fâcheux avec une opération des lèvres pas réussie, d’autres, notamment : la famille Kardashian, Cher et Mélanie Griffith, qui ont connu la réussite de la chirurgie esthétique, en sont devenues accro.  Courteney Cox de « Friends » a également été tentée par des injections diverses pour avoir un air plus jeune après y avoir lutté un long moment. Elle a été satisfaite du résultat. Cependant, elle admet actuellement que cette solution a quand même ses limites : cela ne peut plus permettre, à un certain âge, de cacher les marques de la vieillesse.

Publicités